Le collectif

cropped-cropped-Logo-collectif-soutien-peuple-grec.jpg

Le dispensaire de Kalamata est  menacé d’expulsion par la mairie de droite…

Signez et faîtes signer la pétition !

**********************************************************************************************************************

affiche_tourmGREEK copie

Jeudi 6 avril 2017

20h – Cinéma CGR (Ciné-City) Troyes

Débat avec le réalisateur, Philippe Menut

“Un gros plan à la fois humain et financier sur les causes et les conséquences de la crise grecque. Une enquête précise et claire sur les mécanismes de l’austérité et de la dette publique, sur la capitulation du gouvernement Syriza vis à vis des institutions européennes. La Grèce est un laboratoire en Europe. Un film pour débattre sur les perspectives politiques et les alternatives démocratiques en France et en Europe. Un documentaire lanceur d’alerte.”

CADTM – Comité pour l’Abolition des Dettes illégitimes.

“En 2013, Philippe Menut réalisait un film documentaire de 52 minutes, « La tourmente grecque », gros plan humain mais aussi enquête économique pointue sur ce pays où depuis le début de la crise de la dette en 2010, la mortalité infantile avait augmenté de 43%, les avortements de 30% et l’espérance de vie diminué de trois ans. Le film posait quelques questions de bon sens : pourquoi la dette ? où sont passés les 245 milliards du plan dit de sauvetage européen ? à qui profite la crise ? pourquoi l’Allemagne ne paie-t-elle pas à la Grèce les 162 milliards d’euros qu’elle lui doit depuis 1944 ?

Deux ans plus tard, après six mois de négociations, malgré le « non » massif des Grecs au référendum du 5 juillet 2015, le gouvernement Syriza cède aux injonctions des « institutions » de la zone euro. Il maintient la politique d’austérité et renonce à tout effacement, même partiel, de sa dette. Comment l’expliquer ? En quoi une alternative était-elle possible ?

C’est à ces nouvelles questions que Philippe Menut, retourné en Grèce, tente de trouver des réponses dans La tourmente grecque II, « chronique d’un coup d’État », deuxième volet de l’enquête, en 14 réflexions, sur la situation aujourd’hui en Grèce et en Europe.” Rémy Dufaut (Collectif Grèce-Aube)

**********************************************************************************************************************

Qui sommes-nous ?

Notre collectif est né suite à la semaine de solidarité avec le peuple grec de juin 2015. Une action ponctuelle nous a conduits à décider d’agir collectivement et dans la durée pour apporter notre soutien aux dispensaires sociaux-solidaires.

Notre but est :

    • de créer une solidarité avec les dispensaires en organisant des collectes de médicaments, de matériel médical et de dons qui sont envoyés à ces dispensaires. Les médicaments y sont triés et donnés gratuitement, sur ordonnance, à la population n’ayant aucune couverture sociale, ainsi qu’aux réfugiés.
    • d’informer le plus largement possible sur les causes et les effets de la crise sociale et économique que subit la Grèce, à travers la tenue de stands, la projection de films ou la venue de conférenciers

Nous parrainons les dispensaires de Kalamata (sud du Péloponèse) et de Thermi (dans le nord, près de la Macédoine), auxquels nous avons apporté et envoyé des médicaments et des dons.

carte-grece-dispensaires

Nous faisons partie des 29 « Collectifs Solidarité France Grèce pour la Santé » répartis sur toute la France, ce qui nous permet des actions communes, comme la caravane solidaire, et d’échanger nos pratiques.