΄Ασμα ασμάτων – Cantique des cantiques

« Personne ne savait qu’elle était si belle… » Cette évocation douloureuse de la bien-aimée déportée dans les camps de la barbarie, à l’heure où l’Europe sombre à nouveau dans la honte des camps et de la haine, à l’heure où des milliers de réfugiés fuient la guerre…

Cette chanson, la première que nous mettons sur le site, en résonance avec l’exposition de Jacques et Richard sur les réfugiés du City-Plaza.

stixoilogo

Clic sur le logo pour lire texte et traduction

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *