Vénissieux : On a passé 8 heures avec le peuple grec !

widget-caravanevenissieux1

Un public nombreux à Vénissieux pour les 8 heures avec le peuple grec…premier objectif atteint, témoigner de l’élan de solidarité avec le peuple grec !

De nombreux collectifs se sont déplacés samedi 15 octobre pour un meeting de solidarité avec la Caravane Solidaire partie de Bretagne, de Normandie et de Nîmes.

Bien sûr le collectif de soutien aubois était présent !

Parole d’abord aux premiers concernés, quotidiennement sur le front des luttes. Un médecin grec travaillant dans un hôpital psychiatrique pour enfants et le directeur du dispensaire d’Exarchia nous ont raconté leur combat quotidien contre la détérioration du système de santé, et les formes de lutte concrète qu’ils développent, sous forme d’initiatives autogérées et solidaires… Comme quoi nos combats se rejoignent, et  n’attendons pas d’être dans la même urgence pour réagir ici aussi !

eric-toussaintEnsuite Eric Toussaint est intervenu sur la dette … Emporté par son sujet, il n’a guère eu le temps que de nous parler de la dette, que la France, l’Allemagne et l’Angleterre entre autres avaient imposé à la Grèce lors de sa libération du joug ottoman, en 1824, et dont les intérêts étaient tellement bien calculés qu’elle en a payé la dernière échéance en… 1965 ! Un orateur passionnant, qui nous a promis de venir à Troyes, sans doute en début d’année prochaine !

stathis

Stathis Kouvelakis est ensuite intervenu sur la situation actuelle. Merci aux camarades de Lyon d’avoir mis son intervention en ligne. Cliquez sur sa photo pour voir !

Et notez le dans vos agendas…Stathis interviendra à Troyes le 24 novembre… Tous les détails bientôt !

Après un repas solidaire parfaitement organisé, comme tout le reste (Merci et bravo aux camarades de Lyon… Ευχαριστούμε φιλοί… Merci les amis !), la soirée s’est terminée en musique avec Katarina Fotinaki (cliquez dans la rubrique chanson pour entendre Le trèfle marin)… Katarina a aussi chanté Soleil de justice, le poème d’Odysséas Elytis mis en musique par Mikis Theodorakis, qui résonnait à la fin de la dictature des colonels : « Soleil de justice, n’oublie pas ma patrie »… Comme quoi la lutte n’est jamais finie, et toujours continue…

Puis La Bande à Balk nous a entraînés dans la danse… Quelques images, mais, désolé, on n’avait qu’un téléphone portable dans la poche…

Le lendemain dimanche, les véhicules remplis de matériel médical, ont pris le départ dimanche matin en direction de Thessalonique et d’Athènes où les dispensaires leur ont préparé un accueil militant.
La Caravane solidaire fait le lien entre les luttes menées en France et en Grèce : Pour le droit à la santé pour tous !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *