EKAS – L’allocation de solidarité sociale grecque abandonnée en 2018

Athenes

Le nouveau document, point de départ des discussions au cours des réunions de l’Eurogroupe, inclut de nouvelles coupes dans les prestations de solidarité sociale pour les retraités (CFST) et  » l’allocation chauffage » pour les plus modestes.

Le programme d’ajustement budgétaire grec, exigé par l’ensemble des ministres des Finances de la zone Euro, comprend un ensemble de nouvelles mesures sévères, selon les sources.

Le parlement grec sera contraint de légiférer sur une série de nouvelles mesures drastiques, en espérant un allègement de la dette.

L’allocation de solidarité sociale (EKAS) octroyée aux plus bas revenus, diminuée de 40% depuis le premier janvier de cette année. Elle sera complètement abandonnée en 2018. 430 millions d’euros seraient ainsi économisés en 2017.
– La suppression ou la réduction de « l’allocation chauffage ». Seuls 105 millions d’ euros seront affectés au budget 2018, contre 210 en 2014
– La suppression ou une limite de 50% sur les déductions fiscales liées aux dépenses de santés et frais médicaux (pour les maladies lourdes et/ou invalidantes). 
– L’abandon de la réduction mensuelle de 1,5% sur l’impôt pour les travailleurs salariés et les retraités . 
– La suppression du statut fiscal spécial des marins
La suppression des allocations familiales ( actuellement versées aux parents qui travaillent, et d’un montant de 4,11€ par enfant).
L’abolition de l’allocation « spéciale étudiants ». 

(www.lepetitjournal.com/athenes) vendredi 18 août 2017

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *