Ça ne va pas en s’arrangeant : 2 infos toutes fraîches

Fiscalité

Selon le budget 2018, que le ministre des finances, M. Tsakalotos, a reconnu comme n’étant «  pas parfaitement juste » et qui sera voté le 22 décembre, les contribuables seront invités à payer 951 millions d’euros d’impôts supplémentaires tandis que le gouvernement réduira de 1,6 mds€ les dépenses pour les retraites, les allocations et la politique sociale et distribuera 720 millions € à des personnes défavorisées et des chômeurs (To Vima). De son côté, faisant allusion aux données qui découlent de l’analyse des déclarations fiscales de l’année dernière, Avghi souligne que les salariés et les retraités représentent 79% de l’ensemble des revenus déclarés, 60 mds€, soit quatre fois les revenus déclarés par les professions libérales, les rentiers et agriculteurs. Un seul ménage sur 200 déclare un revenu annuel supérieur à 100 000 €. Un ménage sur quatre déclare disposer de moins de 250€ par mois. D’autre part, interviewé par Néa Sélida, le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, M. Liakos, affirme que le gouvernement a prévu dans le programme budgétaire à moyen terme une clause sur la réduction des charges fiscales, à hauteur de 3,2mds.

(presse hellénique du 27/11/2017)


RETRAITES: dix emplois salariés couvrent une seule pension de retraite

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 27/11/2017 à 00:00 | Mis à jour le 27/11/2017 à 00:00

La baisse constante des salaires, l’augmentation de l’emploi flexible et précaire minent la viabilité du système de sécurité sociale du pays malgré les nombreuses réformes en matière de retraites.

Selon les experts de la sécurité sociale grecque (EFKA), les coupes sombres effectuées dans les salaires moyens indiquent que la contribution de 10 salaires est maintenant nécessaire pour contribuer au versement d’une seule retraite, alors qu’avant le début de la crise, 4 rémunérations maintenaient le système à flot.

Ce rapport met en évidence le problème de la viabilité du système, d’autant que les charges sociales réglées sur les salaires versés couvrent les pensions des retraités d’aujourd’hui.

Selon les données de la nouvelle sécurité sociale EFKA , l’analyse des déclarations de janvier 2017 des employeurs indique que le salaire moyen ( brut)  de 1,4 million de travailleurs en plein emploi est de 1.176 euros par mois. La moyenne des salaires bruts mensuels des 588.000 travailleurs à temps partiel est de seulement 394 euros et leur nombre a augmenté d’environ 11 % en un an.

https://lepetitjournal.com/athenes/retraites-dix-emplois-salaries-couvrent-une-seule-pension-de-retraite-163112

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *